L’actualité de la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT

#Médias #Discours #Événements #Campagnes #Mutualisation

Lancement de la 3ème édition du Prix Ilan Halimi par la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot-Narquin

Le prix Ilan Halimi récompense un travail collectif mobilisant au moins 5 jeunes de moins de 25 ans qui ont mené une action visant à lutter contre les préjugés et les stéréotypes racistes et antisémites. Il porte le nom d’Ilan Halimi, jeune français enlevé, séquestré et torturé à mort par la haine et les préjugés antisémites en 2006. Les candidatures sont à déposer avant le 20 décembre et les finalistes seront conviés à Paris en février 2020 pour une présentation orale de leur action devant les jury et les autres candidats.
, ,

Lignes d’écoute et aide aux victimes d’actes anti-LGBT+ 

Aujourd’hui, plusieurs lignes ou plate-forme sont disponibles pour apporter écoute, aide et soutien aux personnes LGBT+, victimes de rejet, violences ou haines.
, ,

Plan national d‘actions pour l’égalité, contre la haine et les discriminations anti-LGBT+ 2020-2023

Plan national d‘actions pour l’égalité, contre la haine et les discriminations anti-LGBT+ 2020-2023
,

Appel à projets locaux "Mobilisés contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT" 2020-2021

Appel à projets locaux "Mobilisés contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT" 2020-2021

Appel à candidatures 2020 : Contrat Doctoral DILCRAH "Racisme, antisémitisme et LGBT-phobies"

Conformément au plan de Lutte contre le racisme et l’antisémitisme 2018-2020, la DILCRAH souhaite encourager des travaux de recherches qui contribuent à une meilleure connaissance des phénomènes de racisme, d’antisémitisme et de LGBTphobies, par le biais du financement de deux contrats doctoraux d’une durée de trois ans, d’un montant mensuel brut de 1 769 € minimum.
,

Bilan 2019 des crimes et délits anti-LGBT enregistrés par les forces de police et de gendarmerie

En 2019, les forces de police et de gendarmerie ont recensé 1870 victimes d’infractions à caractère homophobe ou transphobe. Ces chiffres traduisent une augmentation de +36% du nombre de victimes d’actes anti-LGBT. Ils s’inscrivent dans un contexte plus large de progression des actes de haine et des extrémismes identitaires. Cette hausse des actes anti-LGBT appelle à une mobilisation encore accrue de l’ensemble des acteurs publics et de la société civile pour lutter contre les discriminations et les actes de haine anti-LGBT.
Recevoir la lettre d’informations

Inscrivez-vous: