,

Appel à candidatures 2022 : Contrat Doctoral DILCRAH "Racisme, antisémitisme et haine anti-LGBT"

La DILCRAH encourage les travaux de recherches qui contribuent à une meilleure connaissance des phénomènes de racisme, d’antisémitisme et de haine anti-LGBT, par le biais du financement de contrats doctoraux d’une durée de trois ans, d’un montant mensuel brut de 1 866 € minimum.
, ,

Fiches pratiques : Le respect des droits des personnes intersexes

Tel que prévu dans le cadre du plan national d’actions pour l’égalité, contre la haine et les discriminations anti-LGBT+ 2020-2023, la DILCRAH met à la disposition du grand public et des professionnels des fiches pratiques sur le respect des droits des personnes intersexes. Produites en collaboration avec le conseil scientifique de la DILCRAH et le Collectif intersexes et allié.e.s (CIA) ces fiches pratiques et ouvertes à toutes et à tous visent à favoriser la création d'un environnement inclusif en milieu éducatif, dans le domaine de la santé et dans le cadre des activités sportives.
,

Appel à candidatures 2021 : Contrat Doctoral DILCRAH "Racisme, antisémitisme et LGBT-phobies"

La DILCRAH encourage les travaux de recherches qui contribuent à une meilleure connaissance des phénomènes de racisme, d’antisémitisme et de LGBTphobies, par le biais du financement de deux contrats doctoraux d’une durée de trois ans, d’un montant mensuel brut de 1 769 € minimum.
, ,

Lignes d’écoute et aide aux victimes d’actes anti-LGBT+ 

Aujourd’hui, plusieurs lignes ou plate-forme sont disponibles pour apporter écoute, aide et soutien aux personnes LGBT+, victimes de rejet, violences ou haines.
, ,

Plan national d‘actions pour l’égalité, contre la haine et les discriminations anti-LGBT+ 2020-2023

Plan national d‘actions pour l’égalité, contre la haine et les discriminations anti-LGBT+ 2020-2023
,

Bilan 2019 des crimes et délits anti-LGBT enregistrés par les forces de police et de gendarmerie

En 2019, les forces de police et de gendarmerie ont recensé 1870 victimes d’infractions à caractère homophobe ou transphobe. Ces chiffres traduisent une augmentation de +36% du nombre de victimes d’actes anti-LGBT. Ils s’inscrivent dans un contexte plus large de progression des actes de haine et des extrémismes identitaires. Cette hausse des actes anti-LGBT appelle à une mobilisation encore accrue de l’ensemble des acteurs publics et de la société civile pour lutter contre les discriminations et les actes de haine anti-LGBT.
, ,

Vademecum « Agir contre le racisme et l'antisémitisme »

Le vademecum « Agir contre le racisme et l'antisémitisme », rédigé conjointement par la DILCRAH, le Conseil des sages de la laïcité et la direction générale de l'enseignement scolaire, est constitué d'un ensemble de fiches permettant de comprendre, analyser, répondre et prévenir les actes racistes et antisémites à l'école. Centré sur la reconnaissance et la prise en charge des victimes d'actes racistes et antisémites, il apporte des réponses concrètes en terme de droit, de procédures, d'accompagnement éducatif et de prévention.
,

Plan national de lutte contre le racisme et l'antisémitisme 2018-2020

Piloté par la DILCRAH, le plan national de lutte contre le racisme et l'antisémitisme 2018-2020 présenté par le Premier ministre Edouard Philippe le 19 mars 2018, mobilise l’ensemble des ministères pour mener quatre combats : lutter contre la haine sur internet ; éduquer contre les préjugés et les stéréotypes ; mieux accompagner les victimes et investir de nouveaux champs de mobilisation.
,

Plan de mobilisation contre la haine et les discriminations anti-LGBT

Le décret portant extension du domaine d’intervention de la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme à la lutte contre la haine et les discriminations anti-LGBT a été adopté en Conseil des ministres le 21 décembre 2016. L'extension du domaine d'intervention de la DILCRAH s'accompagne d’un plan de mobilisation contre la haine et les discriminations envers les personnes LGBT.
, ,

Etude : Les comportements racistes et les discriminations envers les musulmans de France

Les discriminations et les agressions visant les musulmans en France sont minoritaires au quotidien mais sont plus fréquentes que pour le reste de la population, selon un sondage Ifop pour la Dilcrah et la Fondation Jean-Jaurès