Appel à candidatures 2020 : Contrat Doctoral DILCRAH "Racisme, antisémitisme et LGBT-phobies"

Conformément au plan de Lutte contre le racisme et l’antisémitisme 2018-2020, la DILCRAH souhaite encourager des travaux de recherches qui contribuent à une meilleure connaissance des phénomènes de racisme, d’antisémitisme et de LGBTphobies, par le biais du financement de deux contrats doctoraux d’une durée de trois ans, d’un montant mensuel brut de 1 769 € minimum.
,

Bilan 2019 des crimes et délits anti-LGBT enregistrés par les forces de police et de gendarmerie

En 2019, les forces de police et de gendarmerie ont recensé 1870 victimes d’infractions à caractère homophobe ou transphobe. Ces chiffres traduisent une augmentation de +36% du nombre de victimes d’actes anti-LGBT. Ils s’inscrivent dans un contexte plus large de progression des actes de haine et des extrémismes identitaires. Cette hausse des actes anti-LGBT appelle à une mobilisation encore accrue de l’ensemble des acteurs publics et de la société civile pour lutter contre les discriminations et les actes de haine anti-LGBT.
, ,

Vademecum « Agir contre le racisme et l'antisémitisme »

Le vademecum « Agir contre le racisme et l'antisémitisme », rédigé conjointement par la DILCRAH, le Conseil des sages de la laïcité et la direction générale de l'enseignement scolaire, est constitué d'un ensemble de fiches permettant de comprendre, analyser, répondre et prévenir les actes racistes et antisémites à l'école. Centré sur la reconnaissance et la prise en charge des victimes d'actes racistes et antisémites, il apporte des réponses concrètes en terme de droit, de procédures, d'accompagnement éducatif et de prévention.

Communiqué du Ministère de l'intérieur sur l'augmentation de 130% du nombre de faits racistes et xénophobes en 2019

Pour Christophe Castaner, ministre de l’intérieur, et Laurent Nunez, secrétaire d’État, « les expressions et les actes de haine, qu’ils visent une origine ou une appartenance religieuse, qu’ils prennent la forme de la violence physique ou relèvent de la menace verbale, constituent une atteinte intolérable à notre projet commun, aux fondements de notre pacte social et républicain. Le ministère de l’intérieur, dont les actions s’inscrivent dans le cadre du plan national de lutte contre le racisme et l’antisémitisme, demeure pleinement mobilisé ».
, ,

Etude : Les comportements racistes et les discriminations envers les musulmans de France

Les discriminations et les agressions visant les musulmans en France sont minoritaires au quotidien mais sont plus fréquentes que pour le reste de la population, selon un sondage Ifop pour la Dilcrah et la Fondation Jean-Jaurès
,

Appel à projets locaux "Mobilisés contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT" 2019-2020

Appel à projets locaux "Mobilisés contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT" 2019-2020

Désignation du lauréat du Contrat doctoral DILCRAH 2019

Audrey BOISGONTIER, doctorante au Centre de Recherche et d’Étude sur les Droits Fondamentaux de l'Université Paris Nanterre a été désignée lauréate du Contrat doctoral DILCRAH 2019. Son travail de recherche porte sur le droit à l'épreuve de l'intersexuation et s'intéresse plus spécifiquement à la notion de bicatégorisation comme obstacle au respect des droits fondamentaux des personnes intersexes.

Instauration d'une journée nationale de lutte contre le racisme et l'antisémitisme à l'Université et de nouvelles sanctions contre les auteurs de discriminations

En ouverture de la réunion des référents "racisme et antisémitisme" jeudi 6 juin, la ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche, Frédérique VIDAL a annoncé la création d'une journée dédiée à la lutte contre le racisme et l'antisémitisme dans l'enseignement supérieur, le 21 mars, dotée d'une enveloppe de 2 millions d'euros. Un décret en préparation permettra par ailleurs aux sections disciplinaires des universités de prononcer, à l'égard des étudiants auteurs d'actes racistes et antisémites, des sanctions à vocation pédagogique.

Journée internationale de lutte contre l'homophobie et la transphobie

La Journée internationale de lutte contre l'homophobie et la transphobie a pour but de promouvoir des actions de sensibilisation et de prévention pour lutter contre la lesbophobie, la gayphobie, la biphobie et la transphobie. Depuis 2005, cette journée mobilise l’opinion publique sur les problèmes liés à l’homophobie et à la transphobie par le biais de colloques, de manifestations de rue ou d’événements artistiques.

Bilan 2018 des crimes et délits anti-LGBT enregistrés par les forces de police et de gendarmerie

Conformément à l’engagement pris dans le cadre du Plan de mobilisation contre la haine et les discriminations anti-LGBT, le Service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMI) du ministère de l’Intérieur a établi le bilan annuel 2018 des victimes de crimes ou de délits enregistrés par les forces de sécurité (police et gendarmerie) commis à raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre, réelle ou supposée, des victimes.