La Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH) lance pour 2019 un nouvel appel à projets à destination des structures locales engagées dans la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT. Doté d’une enveloppe de 2 millions d’euros, cet appel à projets piloté par les préfets de département vise à soutenir des initiatives liées à l’éducation, la prévention, la formation et l’aide aux victimes, ainsi que des actions de communication et l’organisation d’événements.

La Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti- LGBT (DILCRAH) soutient et encourage les initiatives de la société civile engagée contre les haines et les discriminations.

En 2018, 212 projets de lutte contre la haine et les discriminations anti-LGBT répartis dans 82 départements ainsi que 560 actions de lutte contre le racisme et l’antisémitisme, répartis dans 90 départements, ont été subventionnés et sont venus compléter la mobilisation et l’action des services de l’Etat et des collectivités territoriales contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations anti-LGBT.

Fort du succès rencontré lors des précédentes éditions, la DILCRAH a souhaité renforcer la visibilité et la cohérence de ces soutiens en fusionnant le calendrier des deux dispositifs « lutte contre le racisme et l’antisémitisme » et « lutte contre la haine et les discriminations anti-LGBT ».

Doté d’une enveloppe de 2 millions d’euros, ce nouvel appel permettra de promouvoir des projets citoyens liés à l’éducation, la prévention, la formation et l’aide aux victimes, ainsi que des actions de communication et l’organisation d’événements en lien avec la lutte contre le racisme et l’antisémitisme et la lutte contre la haine et les discriminations anti-LGBT.

Ensemble, continuons à faire reculer la haine !

Modalités de candidature :

N.B. : Les structures intéressées par le dépôt d’une candidature à cet appel à projets doivent impérativement prendre contact avec la préfecture du département dans lequel l’action est envisagée. Les modalités de dépôt et les pièces à fournir sont disponibles auprès des services préfectoraux ou sur leur site Internet. La DILCRAH ne reçoit ni n’enregistre aucun dossier de candidature. Merci de ne pas envoyer de dossier de candidature à la DILCRAH. Accédez aux informations concernant l’appel à projet dans votre département en consultant le répertoire.

Qui peut candidater ?

Cet appel à projets s’adresse d’abord aux structures dont l’objet principal est de lutter contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations anti-LGBT, et/ou de promouvoir les valeurs de la République, et/ou de mener une action éducative et pédagogique. Elles peuvent être constituées de professionnels et/ou de bénévoles, de type associatif ou non. Peuvent donc notamment candidater les associations loi 1901, les établissements culturels, les établissements scolaires et universitaires.

Quels projets peuvent être soutenus ?

Cet appel à projets a pour but de soutenir les actions à portée territoriale qui s’inscrivent dans les objectifs du plan national de lutte contre le racisme et l’antisémitisme 2018-2020 et du plan de mobilisation contre la haine et les discriminations anti-LGBT.

Sont ainsi éligibles des projets qui visent notamment à la réalisation de l’un ou plusieurs de ces objectifs :

  • La connaissance de l’autre, l’engagement citoyen et le bien-vivre ensemble, la lutte contre les préjugés et les stéréotypes, par des actions à destination des jeunes, sur et hors temps scolaire
  • La production de ressources et de contre-discours en ligne ainsi que le développement du signalement des discours de haine sur internet
  • Le soutien à des projets citoyens liés à l’information, la prévention, la formation et l’aide aux victimes, ainsi que les actions de communication et l’organisation d’événements contre la haine et les discriminations anti-LGBT
  • La valorisation des lieux d’histoire et de mémoire
  • L’accompagnement et la formation des acteurs de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme et/ou les discriminations anti-LGBT
  • L’accompagnement des victimes de racisme, d’antisémitisme et/ou de discriminations anti-LGBT
  • La participation à la Semaine d’éducation et d’action contre le racisme et l’antisémitisme du 18 au 24 mars 2019
  • La participation aux évènements LGBT qui se dérouleront autour du 17 mai, «Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie» et en juin 2019

Quels projets seront rejetés ?

Ne seront pas retenus les projets trop généraux ou ne faisant pas de lien concret et direct avec la lutte contre le racisme, l’antisémitisme, la haine et/ou les discriminations anti-LGBT (généralités sur « la citoyenneté », « le vivre-ensemble », « les valeurs »  comme par exemple: « les valeurs du sport », projet portant exclusivement sur l’égalité femme-homme, la radicalisation, etc).

Rappel : Les structures intéressées par le dépôt d’une candidature à cet appel à projets doivent impérativement prendre contact avec la préfecture du département dans lequel l’action est envisagée. Les modalités de dépôt et les pièces à fournir sont disponibles auprès des services préfectoraux ou sur leur site Internet. La DILCRAH ne reçoit ni n’enregistre aucun dossier de candidature.

Comment seront selectionnées les candidatures ?

Les candidatures font d’abord l’objet d’une instruction et d’une pré-sélection locale dans le cadre des Comités Opérationnels de lutte contre le Racisme et l’Antisémitisme (CORA), présidés par le préfet du département.  La DILCRAH procède, nationalement, à l’étude finale des projets et décide du montant de la subvention allouée pour chaque dossier retenu. La DILCRAH s’assure notamment du respect des objectifs précédemment cités  et de l’équité territoriale.

Quels sont les engagements des lauréats ?

Les lauréats s’engagent à mettre en œuvre leur projet dans le courant de l’année 2019.  Les lauréats s’engagent à respecter les valeurs de la République.

Les lauréats doivent apposer le logo de la DILCRAH sur tous les supports de communication relatifs à l’action financée.Les lauréats s’engagent à rendre compte de leur action :

– par l’intermédiaire de la plate-forme des partenaires de la DILCRAH, accessible à l’adresse suivante : www.dilcrah.fr/partenaires/

– par l’envoi, à l’issue de l’action, des pièces justificatives à la préfecture concernée et à la DILCRAH.

Où déposer mon dossier de candidature ?

Numéro de département Nom du département, cliquez sur le nom pour trouver les informations
1AIN
2AISNE
3ALLIER
4ALPES-DE-HAUTE-PROVENCE
5HAUTES-ALPES
6ALPES-MARITIMES
7ARDECHE
8ARDENNES
9ARIEGE
10AUBE
11AUDE
12AVEYRON
13BOUCHES-DU-RHONE
14CALVADOS
15CANTAL
16CHARENTE
17CHARENTE-MARITIME
18CHER
2ACORSE DU SUD
2BHAUTE-CORSE
21COTE-D’OR
22COTES-D’ARMOR
23Creuse
24Dordogne
25Doubs
26Drome
27Eure
28Eure-et-Loir
29Finistère
30Gard
31Haute-Garonne
32Gers
33Gironde
34Herault
35Ile-et-Vilaine
36INDRE
37INDRE-ET-LOIRE(Pas encore de lien, bientôt !)
38ISERE
39JURA
40LANDES
41LOIR-ET-CHER
42LOIRE
43HAUTE-LOIRE
44LOIRE-ATLANTIQUE
45LOIRET
46LOT
47LOT-ET-GARONNE
48LOZERE
49MAINE-ET-LOIRE
50MANCHE
51MARNE
52HAUTE-MARNE
53MAYENNE(Pas encore de lien, bientôt !)
54MEURTHE-ET-MOSELLE
55MEUSE
56MORBIHAN
57MOSELLE
58NIEVRE
59NORD
60OISE
61ORNE
62PAS-DE-CALAIS
63PUY-DE-DOME
64PYRENEES-ATLANTIQUES
65HAUTES-PYRENNEES
66PYRENNES-ORIENTALES
67BAS-RHIN
68HAUT-RHIN(Pas encore de lien, bientôt !)
69RHONE
70HAUTE-SAONE
71SAONE-ET-LOIRE
72SARTHE
73SAVOIE
74HAUTE-SAVOIE
75PARIS
76SEINE-MARITIME(Pas encore de lien, bientôt !)
77SEINE-ET-MARNE
78YVELINES
79DEUX-SEVRES(Pas encore de lien, bientôt !)
80SOMME(Pas encore de lien, bientôt !)
81TARN
82TARN-ET-GARONNE
83VAR
84VAUCLUSE
85VENDEE
86VIENNE
87HAUTE-VIENNE
88VOSGES
89YONNE
90TERRITOIRE-DE-BELFORT
91ESSONNE
92HAUTS-DE-SEINE
93SEINE-SAINT-DENIS
94VAL-DE-MARNE
95VAL-D’OISE
971GUADELOUPE
972MARTINIQUE
973GUYANNE
974REUNION
976MAYOTTE(Pas encore de lien, bientôt !)