Un été de mémoire et d’engagement

L’été est aussi l’occasion de visiter les grands lieux d’histoire et de mémoire du territoire. En vacances à Paris, Aix, Caen, Orléans ou Perpignan, n’hésitez pas à aller découvrir la programmation estivale des partenaires de la Dilcrah : expositions, parcours, commémorations… les occasions ne manquent pas.

Au Mémorial de Caen, l’exposition soutenue par la Dilcrah « Dessins Assassins ou la corrosion antisémite en Europe », rassemblant les dessins antisémites de la collection Arthur Langerman se poursuit. Ces caricatures, qui s’étendent de la période qui va de Drumont (l’auteur de La France juive, publié en 1886) à 1945, rendent compte de « l’effondrement de la pensée qui a rendu possible la Shoah ».

A Paris, rendez-vous pour un été au Palais de la Porte Dorée pour notamment découvrir l’exposition Ciao Italia ! Une exposition pour tout savoir sur un siècle d’immigration et de culture italiennes en France (1860-1960). Vous découvrirez aussi le la Terrasse éphémère Palazzo… et pourquoi pas, un petit tour à l’Aquarium en famille.

Et puisqu’une occasion de cultiver son engagement ne vient jamais seule, un séjour parisien et aussi l’occasion de découvrir l’exposition essentielle « Nous et les autres – Des préjugés au racisme » au Musée de l’Homme.

Au Mémorial de la Shoah, où un hommage public à Simone Veil sera rendu le 11 juillet, l’exposition « Shoah et Bande Dessinée » permet de mesurer, à partir de planches originales et d’une excellente documentation, comment la Shoah a été mobilisée par la fiction, que ce soit dans les comics ou dans la bande dessinée franco-belge.

Si vos pérégrinations vous amènent du côté d’Aix-Marseille autour du 16 juillet, date de anniversaire de la Rafle du Vel D’Hiv, la Fondation du Mémorial du Camp des Milles organise une journée de commémoration pour rendre hommage aux victimes mais aussi aux Justes de France « et à tous ceux qui ont su réagir courageusement à cette barbarie au nom des valeurs de tolérance et d’humanité ». Le Camp se visite bien entendu tout l’été…

Geplaatst door Site-mémorial du Camp des Milles op woensdag 5 juli 2017

A Orléans, l’exposition (soutenue par la Dilcrah), « Les enfants du Vel d’Hiv » raconte, à travers les dessins de Gilles Rapaport, l’insoutenable : le terrible terrible sort que subirent les familles arrêtées lors de la rafle du Vel d’Hiv, en juillet 1942, puis internées dans les camps de Pithiviers et Beaune-la-Rolande où les enfants y furent cruellement séparés de leurs mères, puis déportés à Auschwitz d’où aucun ne revint.

Enfin, si vos vacances sont Perpignanaises, ou dans les alentours, le Mémorial du Camp de Rivesaltes vous accueille pour une série de visites estivales à partir du 17 juillet. Indésirables, réfugiés, parcours de vie, résistance, migration mais aussi architecture de la mémoire sont au programme !

Pendant l'été, le Mémorial du Camp de Rivesaltes vous accueille tous les jours de 10h à 18h. ©KevinDolmaire

Geplaatst door Mémorial du Camp de Rivesaltes op donderdag 6 juli 2017